Canons of TCAC

Déclaration de foi et de pratique:

L'Église apostolique catholique

 

L'Église Apostolique Catholique (TCAC) est une union de chrétiens engagés vivant dans la tradition liturgique catholique de l'Église unique indivise au sein de la tradition apostolique. Nos opportunités de sensibilisation et de ministère ne se limitent à aucune en raison du sexe, de la race, de l'origine ethnique ou nationale, de l'état matrimonial, de l'orientation ou de l'identité sexuelle, du statut socio-économique, de la capacité ou du handicap.

 

Nous vivons cette mission en offrant un foyer spirituel aux personnes qui ont été rejetées ou méprisées par des communautés religieuses plus traditionnelles. Nous leur donnons la possibilité de grandir et de s'épanouir spirituellement et de les nourrir des sacrements, en leur apportant la grâce que le Christ offre à tous.

 

1. Gouvernance de l'Église

 

A. Territoires: Le TCAC est constitué comme une juridiction non territoriale, avec un évêque métropolitain en consultation avec le Collège des évêques et le Synode de l'Église.

B. Leadership: L'évêque métropolitain est choisi par un vote du Synode de l'Église et du Collège des évêques.

C. Unité: Le Synode est défini comme ceux nommés par leur paroisse locale ou nommés par le métropolite.

D. Finances: Chaque membre du clergé gère une paroisse ou un ministère d'une manière financièrement indépendante. Un fonds sera conservé pour maintenir notre présence en ligne sur notre site Web, les médias sociaux et le programme du séminaire. Ce fonds est géré à la discrétion de l'évêque métropolitain en consultation avec (peut être édité plus tard).

E. Postes: Les fonctions de l'église comprennent, mais sans s'y limiter, l'évêque métropolitain, le vicaire général, le chancelier, le directeur des vocations / recteur de séminaire et l'administrateur du séminaire / directeur adjoint des vocations. D'autres bureaux seront ajoutés au fur et à mesure des besoins.

F. Autonomie: Chaque membre du clergé exercera son ministère de manière semi-autonome en ce qui concerne les rites liturgiques, l'enseignement et la prédication sous la direction, la supervision, la direction et le mentorat de l'évêque métropolitain ou du vicaire général sous la direction de l'évêque métropolitain.

 

2. Nos documents fondateurs

 

A. Nous souscrivons aux enseignements des sept premiers conciles œcuméniques. Nous proclamons le credo de Nicée et des Apôtres comme fondateur. Nous proclamons également comme fondateurs l'Accord de Bonn, la Déclaration d'Utrecht et les écrits du Concile Vatican II lorsqu'ils ne sont pas en conflit avec les documents susmentionnés. Nous acceptons également comme important le corpus d'œuvres littéraires des Pères, des Mères et des Docteurs de l'Église qui nous donne un aperçu de notre passé alors que nous nous tournons vers l'avenir que Dieu a pour nous.

 

3. Sacrements

 

A. Suivant les Traditions apostoliques de l'Église indivise, nous proclamons sept sacrements comme instruments de grâce que Dieu prévoit pour tous: baptême, eucharistie, réconciliation, confirmation, ordres sacrés, mariage et onction des malades.

 

4. Succession apostolique

 

R. Nous déclarons que le TCAC administre les sacrements par la succession apostolique, qui est enracinée dans les traditions de la seule église sainte, catholique et apostolique.

 

5. Éducation et ordres sacrés

A. Dans la poursuite de la formation et de l’éducation des futurs serviteurs du peuple de Dieu, nous avons promulgué le Séminaire de Saint Brigid - TCAC pour fournir une instruction en théologie, histoire de l’Église et ministère pratique. Notre programme de séminaire est un programme d'apprentissage à distance principalement auto-rythmé qui utilise une variété de devoirs de lecture, de vidéos, de rédaction de documents et d'articles courts, et de discussions sur vidéo et chat textuel.

B. Au sein de TCAC, nous reconnaissons les trois ordres principaux de diacre, prêtre et évêque et les cinq ordres mineurs de sous-diacre, d'acolyte, d'exorciste, de lecteur et de gardien de porte. Les devoirs des ordres mineurs sont exposés dans l'ancienne coutume de l'Église.

C. Diacre: L'appel d'un diacre est de rendre service au peuple de Dieu. Les responsabilités liturgiques et sacramentelles d'un diacre sont de lire l'Évangile à la messe, d'aider le prêtre ou l'évêque à préparer le pain et le vin pour la consécration, de bénir ceux qui le recherchent et de présenter le pain et le vin pré-consacrés à ceux qui n'ont pas pu assister à une célébration eucharistique. Un diacre a également le privilège et la responsabilité de présider les célébrations du baptême, du saint mariage sans célébration eucharistique et des funérailles.

D. Prêtre: Alors qu'un diacre est appelé à servir le peuple de manière plus matérielle, un prêtre est appelé à servir de manière spirituelle. Les responsabilités liturgiques et sacramentelles d'un prêtre sont d'interpréter et de prêcher la sainte parole, de consacrer le pain et le vin dans une célébration eucharistique, d'entendre les confessions des fidèles et d'offrir l'absolution et un chemin de résolution, de fournir le réconfort et la dignité sacrée dans les moments de la fragilité humaine, ainsi que présider le baptême, la confirmation, le saint mariage avec une célébration eucharistique et les services funéraires avec une célébration eucharistique.

E. Évêque: L'appel d'un évêque est un appel à diriger en tant que principal serviteur du peuple de Dieu. Les évêques ont des responsabilités liturgiques et sacramentelles d'accomplir tous les sacrements accordés à un diacre ou à un prêtre, mais aussi le privilège et la responsabilité d'ordonner (ou d'organiser l'ordination de) ceux qui ont été choisis pour recevoir les ordres sacrés.

F. Qualifications pour les ordres sacrés: Ceux qui recherchent les ordres sacrés avec TCAC doivent subir un processus de discernement rigoureux dans lequel les antécédents et le tempérament du candidat sont testés et au cours duquel ils sont formés à la théologie et au ministère pratique.

 

6. Dialogue interconfessionnel

 

A. Suivant les enseignements du Concile Vatican II, nous célébrons la diversité des croyances dans le monde et croyons que cette diversité fournit à tous un trésor de sagesse spirituelle.

 

7. Œcuménisme

 

A. Conformément aux enseignements de la Convention Vatican II et à une longue histoire de relations œcuméniques dans toute la sainte Église catholique et apostolique, TCAC s'engage à entretenir un esprit de fraternité œcuménique et de bonne volonté avec nos confrères croyants.

B. Nous célébrons l’Eucharistie avec une «table ouverte», invitant tous les chrétiens baptisés qui cherchent à trouver la présence du Christ, à prendre ce saint sacrement.

C. Nous reconnaissons la validité des sacrements de toutes les communions liturgiques orthodoxes, catholiques et anglicanes avec succession apostolique. Nous reconnaissons également l’histoire, la liturgie et la tradition communes de l’Église indivise sous ses nombreuses formes et prions pour que le commandement du Christ selon lequel nous nous aimons les uns les autres comme je vous ai aimés soit évident dans nos paroles et nos actions.

 

 

9. Adoption

 

A. Cette déclaration des chanoines a été ratifiée le _2_ jour d'août, l'année de notre Seigneur _2020_. Il lie tout le clergé de cette église en tant que déclaration de pratique.

 

10. Conclusion

 

A. Cette déclaration souligne les distinctions entre l'ecclésiologie et la pratique du TCAC. Cette liste n'est pas exhaustive car notre foi est également informée par une interprétation nuancée et gracieuse des Écritures, un voyage dans l'histoire à travers les documents susmentionnés que nous acceptons comme obligatoires ou importants pour notre foi et notre pratique, l'utilisation de la science et du raisonnement logique, et expérience personnelle dans notre cheminement en tant qu'église et en tant que laïcs et clercs individuels.

B. La déclaration de foi et de pratique complète les canons de l'Église catholique romaine et remplace ces canons lorsqu'ils entrent en conflit avec cette juridiction.

 

        Édition initiale 10 mai 2020.

Deuxième édition le 2 août 2020 - Changer le nom pour l'Église apostolique catholique

Revenir